Le séminaire s’attachera à explorer comment les théories de la justice contemporaine font face aux injustices historiques. Après avoir analysé en quoi consistent ces dernières, on se demandera si leur traitement requiert des principes ou des pratiques spécifiques, ou si elles peuvent être traitées dans le cadre des théories de la justice redistributive ou de la justice corrective classiques. On posera notamment la question des agents, individuels ou collectifs, nationaux ou internationaux, passés, présents ou futurs, responsables des injustices historiques et/ou de leur réparation.