L’origine du temps

Dans le De natura et proprietate continuorum (également édité sous le titre plus transparent De tempore), Dietrich de Freiberg, philosophe et théologien de la fin du XIIIe siècle, propose un traité sur l’origine du temps. Il prend en charge ce problème : le temps est-il causé par l’âme, prend-il naissance dans son intériorité, ou jouit-il une existence indépendante de celle-ci ? L’auteur y défend un e thèse originale : le temps serait constitué, subjectivement, par l’âme. C’est cette question, à la croisée de la psychologie, la physique et la métaphysique, que Dietrich tente de résoudre à l’appui d’Aristote et d’Augustin. Il construit une conception novatrice de la temporalité qui prend son étoffe dans l’âme humaine, dans la tension entre ces puissances inférieures (sensation, raison) et supérieures (intellect). Ce séminaire sera l’occasion de mettre en valeur l’orig inalité de sa position en montrant les influences antiques de sa théorie (Aristote, Augustin), mais également les théories contemporaines critiquées en filigrane (en particulier celles de Thomas d’Aquin et d'Albert le Grand).