Métaphysique des sciences : dispositions, lois, espèces naturelles, individus.

 

La métaphysique a longtemps été considérée comme dépourvue de sens, à la suite notamment des arguments de Carnap dans les années 1930. Cependant, Carnap a été plus tard parmi les premiers à montrer qu’il était possible et important d’interpréter au moins certaines questions métaphysiques, notamment des questions d’existence. Depuis quelques années, on assiste à un renouveau de recherches philosophiques sur différentes notions métaphysiques, notamment sur les notions de causalité, de lois de la nature, de propriété et espèces naturelles, d’individu et de disposition. Ce renouveau a été également rendu possible par la remise en cause l’un des dogmes centraux de l’empirisme logique, à savoir le dogme de la dichotomie entre énoncés analytiques et synthétiques. Le but de la métaphysique des sciences est de s’interroger  et de tenter d’analyser un certain nombre de concepts qui sont trop généraux pour faire directement l’objet de recherches scientifiques mais qui sont utilisés et présupposés dans la recherche scientifique. Dans ce cours nous étudierons d’abord des travaux récents qui s’interrogent sur la possibilité et la nature d’une telle entreprise, puis nous étudierons des textes consacrés à l’analyse métaphysique d’un certain nombre de concepts métaphysiques particuliers, dans le contexte de la métaphysique des sciences : lois de la nature, espèces naturelles, individu et disposition.

 

Evaluation

Analyse et présentation orale d’un ou plusieurs articles ou chapitres de livres, choisis avec l’accord de l’enseignant. Ce travail doit également être rédigé.