Chambres closes : représentations de l’intérieur au temps du roman policier

Empruntée à l’univers du roman policier, la notion de chambre close servira à dessiner une certaine histoire des représentations de l’espace intérieur dans l’art et le discours sur l’art, entre le  XIXe et le XXe siècle. Cette expression vise à la fois les images, la légende de l’artiste, les dispositifs de production et d’exposition de la peinture. Elle suggère un renversement —dramatique ou burlesque— de l’abri protecteur en théâtre de déchaînement.