L3 esthétique D3041815, S2

TD enseignante responsable Chiara Palermo

 

 

L’esthétique phénoménologique et le problème de l’histoire

 

Ce cours prend en considération la réflexion de la phénoménologie quant à l’expérience comme fondamentale pour redéfinir le rôle de la perception dans la révolution stylistique de l’art du XXe siècle. Dans un premier temps, il s’agira de distinguer un des grands mérites de la phénoménologie par sa critique conjuguée des prétentions du naturalisme et du psychologisme, d'avoir offert une voie de dépassement au conflit stérile des philosophies de la conscience et des objectivismes auquel s'épuisa la pensée du XIXe siècle. Dans un deuxième temps, il faudra thématiser l’ambiguïté de l'objet esthétique dans l’analyse phénoménologique qui tente de prendre en compte un moment intemporel et un moment temporel de l’œuvre d’art. Il s’agit de penser le risque de l’esthétique phénoménologique de devenir abstraite si elle teint d'ignorer que l'expression esthétique a une genèse, qui est le fruit d'un existant temporel vivant dans un monde historique. Pour dépasser ce risque, nous sommes attentifs aux problèmes sociologiques et politiques structurant la réflexion sur l’art aujourd’hui. À ce propos, nous aborderons quelques thèmes de la théorie critique en les confrontant aux analyses de la phénoménologie. Cette initiation à l’esthétique phénoménologique est présentée en relation avec les œuvres majeures du XXe siècle et le cours propose un développement de la capacité à rendre compte d'une expérience esthétique de manière argumentée et problématisée. (Auteurs traités Husserl, Merleau-Ponty, Dufrenne, Adorno, Benjamin) 

 

Bibliographie essentielle

 

Adorno T. W., Théorie esthétique (1970), trad. Marc Jimenez, Klincksieck, 1974, 2011

Benjamin W., L'Oeuvre d'art à l'époque de sa reproductibilité technique, (1936-37) Allia 2011.

Dufrenne M., Art et politique, coll. 10/18, U.G.E., Paris, 1974.

Dufrenne M., L'Œil et l'oreille, L'Hexagone, Montréal, 1987, réed. aux Nouvelles éditions vonne Saison)

Dufrenne M., Phénoménologie de l'expérience esthétique, PUF, Paris, 1953.

Merleau-Ponty M., Causerie (1948), in Traces Écrites, Paris, Seuil, 2002.

Merleau-Ponty M., L’œil et l’esprit (1960), Paris, Gallimard, 1964.

 

 

BIBLIOGRAPHIE POUR LES ÉTUDAINT.E.S EN CONTÔLE TERMINAL

M. Merleau-Ponty, « Le doute de Cézanne » dans Sens et non-sens, Paris, Nagel, 1948

(disponible en ligne, ci- joint le format word)

 

Merleau-Ponty M., Causerie (1948), in Traces Écrites, Paris, Seuil, 2002. (ch. 6)

Merleau-Ponty M., Phénoménologie de la perception, Gallimard, 1945, ch. 1 « le corps comme objet »

Merleau-Ponty M., L’œil et l’esprit (1960), Paris, Gallimard, 1964.

Eliane Escoubas, Esthétique, Ellipse 2004, p.193-231.

 

Heidegger, extrait choisi, voir pdf ci-joint.

 

 

 

 


Complément intitulé: L3 esthétique D3041815, S2
Nom normé: D3041815 - Esthétique européenne et américaine - Travaux Dirigés
Nom abrégé normé: D3041815 - Travaux Dirigés
Chemin ROF: /École des arts de la Sorbonne/Licence 3ème année Arts plastiques parcours esthétique/Semestre 6/UE2 Enseignements spécifiques/Esthétique européenne et américaine
Chemin ROFid: /04/UP1-PROG-04-L3D304-119/UP1-PROG-ELP-D304S619/UP1-C-ELP-D3A04415/UP1-C-ELP-D3041815
Code Apogée: D3041815
RofId: UP1-C-ELP-D3041815
Nom ROF: Esthétique européenne et américaine
Composante: École des arts de la Sorbonne
Semestre: 6
Niveau: L3
Niveau LMDA: Licences
Niveau année: 3
Composition: Travaux Dirigés
Diplôme: Licence 3ème année Arts plastiques parcours esthétique
Domaine ROF: [Arts] Arts
Type ROF: [L3]
Nature ROF: [3] BAC+3
Cycle ROF: [1]
Rythme ROF: [Initiale] initiale
Langue: []
Mention: Arts plastiques
Spécialité:
Parcours: esthétique
Attente de validation: Yes
Demandeur Id: 279753
Date demande: Friday, 2 February 2024, 10:32 AM
Approbateur proposé Id: 279753
Approbateur effectif Id: 279753
Date validation: Friday, 2 February 2024, 10:32 AM
Générateur: Manuel via assistant (cas n°2 ROF)
Modèle: [651]EPI vierge (vide)