Topic outline

  • General

    Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

    UFR de Science Politique

    Année universitaire 2022-2023, Premier semestre

     

    M1 de Science Politique

    Recompositions et métamorphoses de l’action politique

    Cours de M. Laurent Jeanpierre 

    Jeudi, 9h30-12h30, Centre Censier, Amphi D 03


    Objectifs du cours

    Ce cours-séminaire a pour objectif de présenter quelques problématiques actuelles de la sociologie et de la science politique en mettant en perspective historique les phénomènes qu’elles se proposent d’étudier. Le risque de toute analyse du présent est de ne voir dans ce dernier que des signes de nouveauté. À rebours de cette manière de voir, dominante dans le débat public sur le ou la politique, il s’agira (de manière sélective) d’interroger quelques transformations saillantes (ou disputées) des structures sociales, de règles du jeu politique ainsi que des manières d’intervenir dans ce jeu. 

    Descriptif de l’enseignement

    Après avoir réfléchi aux conditions épistémologiques et méthodologiques d’une étude du changement politique présent, nous proposerons de revenir sur quelques tendances sociales ou institutionnelles de longue et de moyenne durée qui fournissent certaines des structures profondes de l’agir politique contemporain. Dans un second temps, et sans se substituer à une réflexion plus approfondie sur les changements de l’action publique (qui fait l’objet d’un autre cours), l’examen des recompositions de l’action politique débutera tout de même par une réflexion sur les transformations de l’État, d’une part, et, d’autre part, sur la composition sociale et les rapports de force entre élites à l’échelle nationale et dans d’autres pays du globe. L’évocation de la conjoncture économique et politique récente ainsi que la radicalisation du tournant néo-libéral des pratiques gouvernementales depuis une dizaine d’années conduira à s’interroger sur l’état de santé des régimes dits démocratiques à l’échelle mondiale et sur ce que nombre d’analystes appellent la dés-institutionnalisation de la politique ou bien la « crise de la représentation », dont l’une des facettes, dans nos pays, est l’affaiblissement de la forme-parti. Seront ensuite abordées quelques-unes des contre-tendances en cours à ces crispations autoritaires ou aux fragilités nouvelles des démocraties : notamment les vagues successives d’approfondissement démocratique, la féminisation de l’agir et du personnel politiques et ses effets. Le diagnostic évoquera aussi, pour finir, les formes nouvelles de citoyenneté et d’engagement en revenant sur deux hypothèses importantes et non contradictoires des dernières années, en particulier pour l’analyse de la politique protestataire : celle d’une transnationalisation et celle d’une relocalisation des mobilisations et de la participation politiques. Sans constituer un tableau complet, ces différents regards doivent permettre de nourrir un ensemble de questions nouvelles pour l’engagement scientifique ou civique autour du ou de la politique. Ils ne pointent pas seulement vers une déstructuration générale mais livrent aussi les premiers signes d'une recomposition des règles du jeu politique. 

    Modalités d’évaluation

    Sous réserve de modifications au cours du semestre, la validation de cet enseignement prendra la forme d'une note de contrôle continu et d'une note de devoir final.

    1) Les étudiants sont invités à m'adresser, uniquement par la voie de l'EPI (tout envoi par courriel ne sera pas pris en compte), une question sur trois des textes à lire pour les séances (à partir de la séance 4). Pour effectuer cet exercice, lire attentivement le document ci-dessous d'instructions sur ce qui constitue, dans le cadre de cet exercice, une question pertinence et recevable par l'enseignant.

    2) Le contrôle terminal prendra la forme d’un devoir individuel à la maison, à remettre à la rentrée de janvier, et prenant la forme d’une notice réelle de dictionnaire politique (imaginaire) sur un phénomène politique contemporain dont le sujet sera validé auparavant avec l’enseignant. Voir ci-dessous les consignes de ce devoir.

    Lien vers l'indication de votre sujet de notice pour validation par l'enseignant (à remplir avant le jeudi 24 novembre 2022):

    https://lite.framacalc.org/60opir5bd2-9x8g

    Indications bibliographiques

    Thomas Frinault, Christian Le Bart, Erik Neveu (dir.), La nouvelle sociologie politique de la France, Paris, Armand Colin, 2021.

    Compléments : 

    Didier Fassin (dir.), La société qui vient, Paris, Seuil, 2022.

    Rappels bibliographiques : 

    -Sur la sociologie politique : Antonin Cohen, Bernard Lacroix, Philippe Riutort (dir.), Nouveau manuel de science politique, Paris, La Découverte, 2009.


  • Ressources générales

    Éléments bibliographiques sur la sociologie générale de Pierre Bourdieu : 

    *Anne Jourdain et Sidonie Naulin. La sociologie de Pierre Bourdieu. Armand Colin, 2019. [Accessible sur Cairn : https://www.cairn.info/la-sociologie-de-pierre-bourdieu--9782200624040.htm]

    *Alain Accardo, Introduction à une sociologie critique. Lire Pierre Bourdieu, Marseille, Agone, 2006.

    *Pierre Bourdieu, Questions de sociologie, Paris, Minuit, 1980.

    *Une présentation en vidéo de sa sociologie par Pierre Bourdieu lui-même : https://www.sam-network.org/video/introduction-a-la-sociologie-de-pierre-bourdieu


    • 1. Introduction. L'analyse du changement politique et ses modalités.

      Texte à lire : 

      Immanuel Wallerstein, "Tout se transforme. Vraiment tout ?", FMSH-WP-2013-30, mars 2013.


    • 2. Quelques tendances longues des sociétés et du politique

      Textes à lire : 

      Therborn, G. (2012). Class in the 21st century. New Left Review, 5-29.

      Borraz, O. & Musselin, C. (2022). Introduction. Dans : Olivier Borraz éd., La société des organisations (pp. 5-23). Paris: Presses de Sciences Po. https://doi.org/10.3917/scpo.borra.2022.01.0005

      Lectures complémentaires : 

      Hugrée, C., Penissat, É. & Spire, A. (2019). Des frontières de classes transnationales ?. Savoir/Agir, 48, 53-63. https://doi.org/10.3917/sava.048.0053

      Sinthon, R. (2019). Une cartographie statistique de la France contemporaine: Quelques grands principes de différenciation sociale. Savoir/Agir, 48, 39-51. https://doi.org/10.3917/sava.048.0039

      Lecture complémentaire sur le clivage droite/gauche en France : 

      Le Digol, Christophe. « Chapitre 13. Des clivages sens dessus dessous », Thomas Frinault éd., Nouvelle sociologie politique de la France. Armand Colin, 2021, pp. 177-187.

    • 3. L'État néolibéral en pratiques

      Texte à lire : 

      Laurent Jeanpierre. Une sociologie foucaldienne du néolibéralisme est-elle possible ?. Sociologie et Sociétés, Presses de L'Universite (University of Montreal), 2006, pp.87-111

      Lectures complémentaires : 

      Bezes, P. (2005). Le renouveau du contrôle des bureaucraties: L'impact du New Public Management. Informations sociales, 126, 26-37. https://doi.org/10.3917/inso.126.0026

      Philippe Bezes. Le nouveau phénomène bureaucratique. Le gouvernement par la performance entre bureaucratisation, marché et politique. Revue Francaise de Science Politique, Fondation Nationale des Sciences Politiques, 2020, 2020/1 (70), pp.21 - 47.

    • 4. Les transformations du "champ du pouvoir" français

      Texte à lire : 

      Denord, François, Paul Lagneau-Ymonet, et Sylvain Thine. « Le champ du pouvoir en France », Actes de la recherche en sciences sociales, vol. 190, no. 5, 2011, pp. 24-57.

      Lectures complémentaires : 

      Bourdieu, Pierre. « Champ du pouvoir et division du travail de domination. Texte manuscrit inédit ayant servi de support de cours au Collège de France, 1985-1986 », Actes de la recherche en sciences sociales, vol. 190, no. 5, 2011, pp. 126-139.

      Dudouet, François-Xavier, et al. « Retour sur le champ du pouvoir économique en France. L'espace social des dirigeants du CAC 40 », Revue Française de Socio-Économie, vol. 13, no. 1, 2014, pp. 23-48.

    • 5. Vers un tournant autoritaire des régimes démocratiques ?

      Textes à lire : 

      Jeanpierre, Laurent. « Comment sauver les démocraties ? », Critique, vol. 889-890, no. 6-7, 2021, pp. 486-498.

      Tarragoni, Federico. « Populisme et démocratie : les impasses d’une polarisation scientifique », Raisons politiques, vol. 86, no. 2, 2022, pp. 113-129.

    • 6. La crise de la forme-parti

      Texte à lire : 

      Sawicki, Frédéric. « Les partis politiques sont-ils dépassés ? », Les Grands Dossiers des Sciences Humaines, vol. 62, no. 3, 2021, pp. 16-16.

      Document complémentaire : 

      Entretien avec Frédéric Sawicki, “La fin des partis?”, Politika. URL : ​​https://www.politika.io/index.php/fr/article/fin-partis 

    • 7. Les politiques de démocratisation de la démocratie

      Texte à lire : 

      Gourgues, Guillaume, et al. « Les Français veulent-ils plus de démocratie ? Analyse qualitative du rapport des citoyens à la politique », Sociologie, vol. 12, no. 1, 2021, pp. 1-19.

    • 8. Femmes en politique et politiques féministes

      Texte à lire : 

      Achin, Catherine, et Sandrine Lévêque. « La parité sous contrôle. Égalité des sexes et clôture du champ politique », Actes de la recherche en sciences sociales, vol. 204, no. 4, 2014, pp. 118-137.

      Documents complémentaires : 

      Marion Charpenel, Bibia Pavard, « Féminisme » in L. Bereni et C. Achin, Dictionnaire genre et science politique, Concepts, objets, problèmes, Paris, Presses de Sciences Po, 2013, p. 263-273. 


      L'ordre des sexes en politique, Entretien avec Frédérique Matonti — Professeure de Science politique — Université Paris 1 (CESSP), Politika.

    • 9. La citoyenneté transnationale et ses limites

    • 10. Relocalisations de la politique protestataire