Présentation des enseignements

Descriptifs des enseignements du 1er semestre du M2 (S3 du Master)

 

Unité d’Enseignement 1 :

Tronc commun 3 enseignements obligatoires + 4 enseignements au choix

 

UE1 : Enseignements obligatoires

Économie et territoires

26 h TD

3 ECTS

Coefficient 01,5

Réseaux et territoires

26 h TD

3 ECTS

Coefficient 01,5

Politiques d’habitat et de logement

26 h TD

3 ECTS

Coefficient 01,5

 

 

Réseaux et territoires (UE1)

Mardi, 8h-10h, 13 rue du Four, salle 405    -     Sabine Barles

Objectifs :

Le réseau, en tant que moyen infrastructurel de fournir un service et/ou d’écouler des flux de toutes natures, est omniprésent dans les villes et les territoires, comme dans la pensée urbanistique et aménagiste où il est conçu comme un outil, parmi d’autres, de transformation ou des gestion de ces mêmes villes et territoires. Le cours a pour objectif de montrer les différentes conception de la réticulation, leurs enjeux et leur impacts sociaux, environnementaux et territoriaux.

Programme indicatif :

• Réseaux, technique, territoire : introduction

• La conception classique des réseaux : le service universel, uniforme et croissant. Illustration : eau potable, voirie

• La conception alternative des réseaux : maîtriser la demande par l’infrastructure. Illustration : voirie, assainissement pluvial

• Vers une ville post-réseau ? Systèmes composites et transition. Illustration : énergie

Mode d’évaluation :

Devoir sur table

Références bibliographiques (sélection) :

« Aux marges des réseaux » (dossier), Flux (76-77), avr.-sept. 2009, p. 6-81.

BOCQUET, D. « Les réseaux d’infrastructures urbaines au miroir de l’histoire : acquis et perspectives », Flux (63), 2006, p. 6-16.

COUTARD O., HANLEY, R. E., ZIMMERMAN, R. (eds.). Sustaining urban networks: the social diffusion of large technical systems. London & New York : Routledge, 2005.

DUPUY, G. L'urbanisme des réseaux : théories et méthodes. Paris : Armand Colin (coll. “U‑Géographie”), 1991. 198 p.

DUPUY, G. « Fracture et dépendance : l’enfer des réseaux ? », Flux (83), janv.-mars 2011, p. 6-23.

GRAHAM, S., MARVIN, S. Splintering urbanism: networked infrastructures, technological mobilities and the urban condition. London & New York : Routledge, 2001.

GUILLERME, A. « Genèse d'une catégorie dans  la pensée de l'ingénieur sous la Restauration », Flux 6, oct.-déc. 1991, p. 5-17.

TARR, J. A., DUPUY, G. (eds.). Technology and the Rise of the Networked City in Europe and America. Philadelphie : Temple University Press, 1988. xvii+339 p.


 

Économie et territoires (UE1)

Mardi, 10h-12h, 13 rue du Four, salle 405     -     Pierre Beckouche

Objectifs du cours :

-             montrer les interactions entre économie et territoires : les transformations économiques contemporaines ont un impact territorial fort, à l’échelle locale, nationale, internationale ; les territoires sont un véritable facteur de production et influent sur l’économie, la compétitivité et la stratégie des entreprises

-             décrire l’apport des différentes familles d’auteurs sur les territoires de l’économie contemporaine (mondialisation, régionalisation, métropolisation, « économies-territoires », « clusters »…)

-             montrer l’intérêt de l’approche sectorielle des activités économiques (agriculture, énergie, eau…) ; sensibiliser les étudiants aux différences, points communs et interactions entre économie publique et économie privée dans leurs rapports aux territoires

-             montrer l’intérêt de l’approche par les entreprises (organisation des firmes et dispositif territorial, entreprise et développement local…)

-             montrer l’intérêt de l’approche géographique par les grandes régions et en particulier la région que constituent l’Europe et ses voisinages méditerranéens

-             aider les étudiants à mieux prendre en compte la dimension économique de leur travail de recherche.

Programme indicatif :

1°) Introduction : présentation générale de la géographie économique et du cours

2°) Les transformations de l’économie contemporaines et leur dimension territoriale

-             les transformations générales : émergence d’un nouveau système productif, globalisation

-             les territoires « non productifs » : géographie de l’économie publique, « économie résidentielle »

-             les nouveaux territoires : « économies-territoires », métropolisation, clusters…

-             régionalisation : le cas d’Euromed

3°) Approche sectorielle

-             les nouveaux territoires de l’agriculture et de l’agroalimentaire

-             les industries de réseaux : l’exemple de l’énergie

-             les industries de réseaux : l’exemple de l’eau

Contrôle des connaissances :

Les étudiants devront (ce sont les enseignants qui décideront) (i) ou bien faire un devoir sur table ; ou bien (ii)  rédiger un compte-rendu de lectures, à partir de plusieurs textes : par exemple trois articles ou chapitres d’ouvrage sur un thème (une analyse par texte, et une analyse sur l’ensemble). Ces textes peuvent être pris dans la bibliographie indicative qui sera fournie aux étudiants. Mais chaque étudiant peut proposer d’autres textes en fonction de ses intérêts et notamment de son projet de mémoire de recherche (que les enseignants doivent entériner).

Bibliographie indicative :

Bouba-Olga O., Chauchefoin P., 2001, « Le conflit de la surface et du réseau. Proximité géographique et proximité économique », Les Annales de la recherche urbaine, n°90, pp. 6-14

Chaufefoin P., 2001, « L’élu et le manager : quelle gouvernance territoriale dans l’économie mondialisée ? », Flux, n°46, pp.6-14

Colletis G., Rychen F., 2004, « Entreprises et territoires : proximités et développement local »,  in Pecqueur B., Zimmermann J.-B. (dir.), Paris, Economie de proximités, Lavoisier, pp. 207-230

Davezies, L., 2012, La crise qui vient : La nouvelle fracture territoriale,  Paris,  Le Seuil, 113 p.

Geneau I. et Staszak J-F, 2000, Principes de géographie économique, Paris, Bréal, coll. Grand amphi géographie, 448 p.

Grossetti M, 2006, « Petit bilan des effets des politiques destinées à favoriser le développement économique par l’innovation », in Xabier Itçaina, Jacques Palard et Sébastien Ségas, Régimes territoriaux et développement économique, Rennes, PUR, 2006, pp. 173-185

Storper M., 2009, « Regional context and global trade », Economic Geography, Clark University, January 2009, vo.85

Veltz, P., 2005, Mondialisation, villes et territoires. L’économie d’archipel, Paris, PUF, coll. Economie en liberté (2ème édition), 262 p.

 

 

Politiques du logement et de l’habitat (UE1)

Vendredi, 10h30-12h30, 13 rue du Four, salle 405    -     Sylvie Fol

Objectifs :

Ce cours a pour but d'initier les étudiants aux problématiques et aux politiques dans le domaine de l'habitat et du logement. Il privilégie la participation des étudiants et les échanges, dans le but de permettre le développement d'une réflexion critique. Des interventions de professionnels de l'habitat viennent compléter cette mise en perspective des interventions publiques sur le logement.

Programme indicatif :

Enjeux et acteurs des politiques de l’habitat

Histoire du logement

Le Mal logement en France

La rénovation urbaine : faut-il démolir les grands ensembles ?

L’accession à la propriété

Les politiques de l’habitat aux Etats-Unis et en Europe

Le financement du logement

Les acteurs privés du logement

Mode d’évaluation :

Analyse et présentation d’un dossier (préparé par l’enseignante) par groupe :

-                  lecture des documents et des articles de fond

-                  mise en perspective critique à partir des questions posées

-                  compléments d’informations éventuels à partir de recherches personnelles

-                  animation du débat en classe

-                  rendu de la synthèse par écrit

Références bibliographiques :

Baudin et P. Genestier, (2006), « Faut-il vraiment démolir les grands ensembles ? », Espaces et Sociétés, N° 124-125, pp. 207-222.

Bourdieu P., (1990), « Un placement de père de famille. La maison individuelle : Spécificité du produit et logique du champ de production », Actes de la Recherche en Sciences Sociales, N° 81-82, pp. 6-33.

Carriou C., (2009), « Réforme du logement, réforme de la ville ? Les politiques d'habitations à bon marché à l'épreuve de l'urbain (1889-1939) », in Baubérot A., Bourillon F., Urbaphobie, La détestation de la ville aux XIXe et XXe siècles, Paris, éditions Bière.

Crump J., (2003), « The End of Public Housing as We Know It : Public Housing Policy, Labor Regulation and the US City », J. Crump, International Journal of Urban and Regional Research, Vol. 27-1, pp. 179-87, 2003.

Desjardins X., (2008), « Le logement social au temps du néo-libéralisme », Métropoles, N°4, pp. 26-45.

Faure S., (2006), « De quelques effets sociaux des démolitions d’immeubles. Un grand ensemble HLM à Saint-Etienne », Espaces et Sociétés, N° 124-125, pp. 191-206.

Fourcaut A., (2006), « Qu’elle était belle, ma banlieue », l’Histoire, N°315, pp. 1-11. Gilli F., (2006), « Vingt ans de dépenses publiques de logement », Données Sociales, la société française, INSEE.

Goodchild B., (2003), « Implementing the Right to Housing in France : Strenghtening or Fragmenting the Welfare State ? », Housing, Theory and Society, Vol. 20, pp. 86-97.

Jacquot A., (2006), « Cinquante ans d’évolution des conditions de logement des ménages », Données sociales. La société française, INSEE.

Glock B., Häussermann H., (2004), « New trends in Urban Development and Public Policy in Eastern Germany : Dealing with the Vacant Housing Problem at the Local Level », International Journal of Urban and Regional Research, Vol. 28.4, pp. 919-929.

Lelévrier C., (2010), « La mixité dans la rénovation urbaine : dispersion ou re-concentration ? » Espaces et Sociétés, N° 140-141, pp. 59-74.

Pollard J., (2007), « Les grands promoteurs immobiliers français », Flux, N° 69, pp. 94-108.

Pollard J., (2010), « Soutenir le marché : les nouveaux instruments de la politique du logement », Sociologie du Travail, N° 52, pp. 323-339.

 

 

 

UE 1 : 4 Enseignements au choix

 

 

Programmation

26 h TD

3 ECTS

Coefficient 01,5

 

Aménagement touristique

26 h TD

3 ECTS

Coefficient 01,5

Immobilier

26 h TD

3 ECTS

Coefficient 01,5

Métiers et projets

26 h TD

3 ECTS

Coefficient 01,5

 

 

Politiques Nord-Sud

26 h TD

3 ECTS

Coefficient 01,5

Écologie territoriale

26 h TD

3 ECTS

Coefficient 01,5

Démocratie participative et aménagement

26 h TD

3 ECTS

Coefficient 01,5

Cours ENS

 

3 ECTS

Coefficient 01,5

 

 

 

 

Sociétés urbaines et politique(s). Une lecture croisée Nord-Sud (UE1)

Lundi, 11h-13h, Institut de Géographie, salle 411    -     Marie Morelle

Objectifs et programme indicatif :

Ce séminaire a pour objectif de discuter de la pluralité des modes de gouvernement urbains. Il s’intéresse plus particulièrement aux manières dont les citadins développent des « compétences » et des « savoirs pratiques » afin de participer à la vie de la cité et accéder aux divers services urbains. Le séminaire mettra l’accent sur les modes informels d’accès aux institutions publiques hors des arènes officielles du politique. Dès lors, l’enjeu du séminaire sera aussi de cerner les contours des modes d’action populaire en ville et le rapport au politique des populations, notamment les plus dominées. Enfin, ce séminaire aura à cœur de faire dialoguer les travaux menés tant dans les villes du Nord que du Sud.

Ce séminaire demande un travail régulier de lectures et une participation active aux discussions, en salle, tout au long du semestre.

Thèmes principaux :

- Participations

- Leaderships locaux

- Accéder à l’Etat

- Résistances urbaines

Mode d’évaluation :

Il est demandé à chaque étudiant de développer sa propre réflexion notamment par un échange actif avec les autres participants du séminaire. Après la première semaine, les séances seront organisées sous la forme de discussions et de débats à partir de textes sélectionnés. La lecture et une étude préalable des textes y est non seulement nécessaire et obligatoire, mais la participation de chacun au débat sera essentielle et prise en compte dans l’évaluation finale.

Au cours des séances, un étudiant (ou groupe d’étudiants) aura pour tâche de faire un exposé de 20 minutes sur les textes lus. Il devra, dans une présentation structurée, suggérer des pistes de discussion et d’analyses. Il présentera non seulement l’intérêt, la portée et le contexte des textes et des notions utilisées, mais ouvrira aussi la discussion en énonçant les questions principales qui prêtent à débat (courants de pensée, héritages, intérêt des comparaisons, etc.), afin d’alimenter les échanges qui suivront. On pourra également relever l’identité de l’auteur, la construction de son argumentation, la problématique, la méthodologie, les sources, les limites de son approche. La note de l’exposé intègrera également la capacité de l’étudiant à organiser et animer le débat.

Une autre personne devra également réfléchir à ces questions afin de réagir aux pistes lancées par le premier étudiant en soulignant les points positifs, l’intérêt mais aussi d’autres questions possibles.

Le débat impliquera l’ensemble des participants du séminaire.

Références bibliographiques :

AlSayyad N., et Roy A. 2004. Urban Informality. Transnational Perspectives from the Middle East, Latin America, and South Asia, Lexington Books, Lanham

Berry-Chikhaoui I., Deboulet A., Roulleau-Berger L. 2007. Villes internationales. Entre tensions et réactions des habitants, Paris, La Découverte

Brenner N., Theodore N. 2002. “Cities and the Geographies of « actually existing neoliberalism”, Antipode, Vol. 34, n°3, 349-379

Castells M. 1991. The Informational City: Economic Restructuring and Urban Development, Basil Blackwell, Oxford

Chatterjee, P. 2009. Politique des gouvernés. Réflexion sur la politique populaire dans la majeure partie du monde. Editions Amsterdam. Paris.

Datta, A. 2012. The Illegal City. Space, Law and Gender in a Delhi Squatter Settlement. Ashgate. Surrey, Burlington.

Harvey D. 2010. Géographie et capital. Vers un matérialisme historico-géographique, Paris, Syllepse

Holston, J. 2008. Insurgent Citizenship. Disjunctions of Democracy and Modernity in Brazil. Princeton University Press. Princeton, Oxford.

Lefebvre, H. 2009. Le droit à la ville. Economica, Anthropos. Paris.

Robinson, J.D., 2006, Ordinary Cities: Between Modernity and Development, London,  Routledge

Roy, A. 2005. “Urban Informality. Toward an Epistemology of Planning”. Journal of the American Planning Association 71 (2): 147‑158.

Sassen S. 1991. The Global City, Princeton University Press, Princeton

Simone, A. 2004. For the City Yet to Come. Changing African Life in Four Cities. Duke University Press. Durham, London.

Soja E.W. 2000. Postmetropolis. Critical studies of cities and regions, Oxford, Blackwell Publishers

Yiftachel, O, Little, D. Hedgcock D., et Alexander I. 2001. The Power of Planning. Spaces of Control and Tra

 

 

Écologie territoriale (UE1)

Lundi, 14h-16h, 13 rue du Four, salle 405     -     Sabine Barles

Objectifs :

La manifestation la plus concrète des interactions entre sociétés et biosphère prend la forme d’échanges d’énergie et de matières ; ceux-ci permettent le fonctionnement des sociétés et des territoires, et sont simultanément à l’origine de l’essentiel des problèmes environnementaux aujourd’hui identifiés, de l’échelle planétaire (changement climatique, épuisement de certaines ressources, perte de biodiversité, etc.) à l’échelle locale (eutrophisation des milieux aquatiques, pollution atmosphérique urbaine, etc.). Ce métabolisme territorial est ainsi porteur d’enjeux à la fois environnementaux, sociaux et économiques ; il est l’objet de l’écologie territoriale, champ de recherche et d’action qui trouve de nombreux échos dans les projets actuels d’aménagement et de développement : recherche d’une valorisation des ressources locales, circuits courts, décarbonisation, dewatering, dématérialisation, symbioses industrielles, etc. Le cours a pour objectif de faire le point sur ce champ émergent en abordant à la fois les méthodes qu’il mobilise et les projets qui en illustrent la mise en œuvre dans les territoires.

Programme indicatif :

• Introduction, définitions : écologie(s) urbaine (s), écologie industrielle, écologie sociale, économie circulaire, métabolisme urbain/territorial/social

• Une approche socio-écologique de la ville : le métabolisme urbain dans ses grandes composantes

• L’empreinte environnementale des territoires : enjeux et leviers d’action

• Circuits courts, symbioses industrielles, proximité et bouclage des flux

• Les services écosystémiques

Mode d’évaluation :

Lecture critique de textes

Références bibliographiques :

BARLES, S. « Urban Metabolism of Paris and its Region », Journal of Industrial Ecology 13(6), 2009, p. 898-913. Disponible sur la toile, format PDF, [réf. du 10 oct. 2010], http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/jiec.2009.13.issue-6/issuetoc

BARLES, S. « Society, Energy and Materials: What are the Contributions of Industrial Ecology, Territorial Ecology and Urban Metabolism to Sustainable Urban Development Issues? », Journal of Environmental Planning and Management 53(4), 2010, p. 439-455.

BILLEN, G., GARNIER, J., BARLES, S. (eds.). Special issue « History of the urban environmental imprint », Regional Environmental Change 12(2), 2012. Disponible sur la toile, format PDF, [réf. du 17 nov. 2012], < http://link.springer.com/journal/10113/12/2/page/1>.

BOYDEN, S., MILLAR, S., NEWCOMBE, K., O'NEILL, B. The ecology of a city and its people : the case of Hong Kong. Canberra : Australian National University Press, 1981. VIII+437 p.

BUCLET, N. Écologie industrielle et territoriale - Stratégies locales pour un développement durable. Lille : Presses du Septentrion, 2011.

Coutard, O., LÉvy, J. P. (eds.). Écologies urbaines. Paris : Economica/Anthropos (collection Villes), 2010. 371 p.

Fisher, B., Turner, R. K., Morling, P. « Defining and classifying ecosystem services for decision making », Ecological Economics 68, 2009, p. 643-653.

FISCHER-KOWALSKI, M. « Society’s Metabolism : the Intellectual History of Material Flow Analysis Part I, 1860-1970 », Journal of Industrial Ecology 2(1), 1998, p. 61-78.

FISCHER-KOWALSKI, M., HÜTTLER, W. « Society’s Metabolism : the Intellectual History of Material Flow Analysis Part II, 1970-1988 », Journal of Industrial Ecology 2(4), 1998, p. 107-135.

Hoekstra, A. Y. « Human appropriation of natural capital: A comparison of ecological footprint and water footprint analysis », Ecological Economics 68(7), 2009, p. 1963-1974. Disponible sur la toile, format PDF, [réf. du  1er mars 2011], http://www.waterfootprint.org/?page=files/Publications.

KENNEDY, C., CUDDIHY, J., ENGEL-YAN, J. « The changing metabolism of cities », Journal of Industrial Ecology 11(2), 2007, p. 43-59.

KENNEDY, C., PINCETL, S., BUNJE, P. « The study of urban metabolism and its applications to urban planning and design », Environmental Pollution 159(8-9), 2011, p. 1965-1973.

NEWMAN, P. « The environmental impact of cities », Environment & Urbanization 18(2), 2006, p. 275-295.

TARR, J. A. « The metabolism of the industrial city : The case of Pittsburgh », Journal of Urban History 28(5), 2002, p. 511-545.

WEIZSÄCKER, E. U., LOVINS, A. B., LOVINS, L. H. Facteur 4. Deux fois plus de bien-être en consommant deux fois moins de ressources. Un rapport au Club de Rome. Mens : Terre vivante, 1997. 320 p.

« Ville (la) dans la transition énergétique », Annales de la recherche urbaine (103), sept. 2007.

 

 

Aménagement touristique (UE1)

Mardi, 13h-16h, 13 rue du Four, salle 405    -      Aurore Joris

Objectifs :

Le cours a pour objet d’étudier le cadre et les instruments de l’action publique en matière d’aménagement touristique en milieu fragile, ou prenant en compte les critères de développement durable. Afin de préparer les étudiants à une approche réellement opérationnelle, sont présentées des études de cas sur des programmes dans les différents espaces.

Programme indicatif :

• Les acteurs publics et les politiques du tourisme : Missions et politiques déployées par les principaux acteurs publics au plan national / Sources et méthodologies sur l’observation économique et statistique du tourisme aux différents niveaux territoriaux / Analyses à partir d’études récentes sur l’aménagement et le développement touristique.

• Mesures mises en place par les pouvoirs publics : applications aux milieux naturels dans les différents espaces : Politique du 1% paysage et développement / Applications des dispositifs des Loi Littoral et Montagne / Réforme des parcs nationaux (Loi n°2006-436 du 14 avril 2006) et exemples de parcs naturels régionaux / Eléments sur la mise en œuvre du Grenelle de l’Environnement au travers de l’urbanisme (Loi du 30 juin 2010 portant engagement national pour l'environnement dite Grenelle 2, volet Biodiversité mer et littoral).

• Les enjeux du développement  touristique sur le littoral : Le littoral : données de cadrage ; enjeux d’aujourd’hui et de demain / Les stations littorales d’hier à demain : évolution des stations littorales ; la mission Racine et la Mission Aquitaine / Etudes de cas : L’espace public balnéaire, St Jean de Mont et les Sables d’Olonne ; Agde/Cap d’Agde – 20 000 habitants à l’année, 200 000 en été / La valorisation touristique des espaces naturels littoraux / Etudes de cas : le Conservatoire du Littoral : le site de Paulliles et le Petit et Grand Travers ; Le Réseau Grand Site : La Dune du Pila et la pointe du Raz.

Mode d’évaluation :

Réalisation d’un dossier sur le thème « développement touristique et développement durable » par des groupes de 2 ou 3 étudiants : application à une destination touristique ou à une filière touristique au plan local.

 

 

Démocratie participative et aménagement

Mardi, 13h-16h*, 13 rue du Four, salle 405    -     Hélène Driancourt, Marine Chaumon

* 13h pour les interventions de Mme Chaumon et 14h pour celles de Mme Driancourt

Objectifs :

• Faire comprendre les enjeux de la concertation dans le domaine de l’urbanisme et de l’aménagement : pour la ville, pour le maître d’ouvrage et son projet, pour les citoyens.

• Echanger sur les atouts et les limites de cet exercice de démocratie participative.

• S’approprier les problématiques liées à la concertation à travers l’étude de cas concrets.

• Comprendre quel est le rôle d’un cabinet de conseil en concertation.

• Faire connaître les métiers qui gravitent autour de la concertation.

Programme indicatif :

Marine Chaumont :

• La concertation et le débat public (historique, cadre réglementaire, outils, enjeux,…), actualité (Grenelle, Grand Paris) / Analyse des décisions de la Commission nationale du débat public (CNDP) / Les missions de C&S Conseils (mise en perspective historique, missions, clients) / Concertation : écueils et difficultés

• Zoom sur une des missions du cabinet, l’étude de contexte / Analyse risque/opportunités d’un projet type

• Jeu de rôle : simulation d’une réunion publique et des prises de position des acteurs (maître d’ouvrage, habitants, associations, élus,…)

• Retour sur la réunion publique (évaluation) et sur les comptes rendus  / Eventail des dispositifs et outils de concertation ; analyse des points forts et points faibles

Zoom sur la cartographie politique  / Le coût d’un débat public / Guides sur les pratiques de concertation / Evaluation du cours

Hélène Driancourt :

• Introduction, vision d’ensemble : La notion de participation publique, perspective historique, aperçu de l’état des réflexions, cadre juridique, principaux textes / La participation publique en pratique, acteurs, mise au point d’un processus de concertation, quelques outils

• Étude de cas : Clichy Batignolles / La création d’un nouveau quartier à Paris, présentation du dispositif de concertation / Visite du site

• Participation publique, politique de la ville et rénovation urbaine / Présentation des démarches participatives mises en place dans le cadre du Grand Projet de Renouvellement Urbain de la Porte Pouchet / Visite du site

• Favoriser la participation du grand public sur les questions d’aménagement : Présentation des méthodes proposées par l’association Ateliers villes (exemples parisiens, visite du site Paris Rive Gauche…)

Mode d’évaluation :

La notation des étudiants est fondée sur la participation au cours (écoute, prise de parole, participation au jeu de rôle) ainsi que sur l’exercice (individuel) suivant : compte-rendu critique d’une réunion publique sur une concertation en cours

Références bibliographiques :

Rapport annuel de la CNDP 2009-2010

Concertation, décision et environnement- Regards croisés, MEDD, La documentation française

Le débat public : une expérience française de démocratie participative, C. Blatrix, L. Blondiaux, JM Fourniau, B. Hériard Dubreuil, R. Lefèbvre, M. Revel, Edition La Découverte

Guides méthodologiques :

La concertation en environnement, ADEME, 2011

Repères sur Concertation et Territoires, Editeur : ETD (2001)

Concertation, débat public, les leçons de l’expérience, Ministère de l’Equipement (2002)

Améliorer les relations des services de l’Equipement avec les associations, Ministère de l’Equipement (2002)

Les nouveaux utopistes du développement durable, Edition Autrement (2002)

Cahiers méthodologiques de la  Commission nationale du débat public, vol.1 (édition 2003)

Concertation, décision et environnement, Regards croisés, Vol.2 Ministère de l’Ecologie et du Développement Durable, La Documentation française  (2003)

ARENE - La concertation - outils et pratiques dans les projets de territoire (2003)

Concertation, débat public, Fiches méthodologiques, les outils, Ministère de l’Equipement (2004)

Guide de la concertation, RFF (2006)

Textes réglementaires :

Loi n°2010-788 du 12 juillet 2010 portant engagement national pour l'environnement dite Loi Grenelle II

Décret n°2002-1275 du 22 octobre 2002 relatif à l'organisation du débat public

Circulaire Fontaine du 9 septembre 2002 relative au développement des réseaux publics de transport et de distribution de l'électricité

Code de l'Environnement (inséré par la loi du 27 février 2002)

Partie législative

Partie règlementaire

Loi du 27 février 2002 relative à la démocratie de proximité

Rapport du Conseil d'Etat (25 novembre 1999)

Décret d'application n°96-388 du 10 mai 1996

Charte de la concertation dite Charte MATE du 10 juillet 1996

Loi L.95-101 dite Loi Barnier du 2 février 1995

Circulaire Billardon du 14 janvier 1993 relative aux procédures d'instruction des projets d'ouvrages électriques

Circulaire Bianco du 15 décembre 1992 relative à la conduite des grands projets nationaux d'infrastructures

Loi Bouchardeau du 12 juillet 1983 relative à la démocratisation des enquêtes publiques et à la protection de l'environnement

Convention d'Arrhus

Directive européenne 2003/35/CE du 26 mai 2003

Directive européenne 2003/4/CE du 28 janvier 2003

Chartes :

Charte de la concertation (1996)

Charte de qualité des infrastructures en Ile-de-France (2000)

Charte de l’environnement (2005)

 

 

Immobilier (UE1)

Lundi, 14h-19h00* et vendredi, 8h30-10h30*, 13 rue du Four, salle 405    -     Jean-Jacques Brugière

* voir le détail de l'emploi du temps

Objectifs :

Aborder l’immobilier dans ses aspects spécialisés : commerces, hôtellerie, santé .

Mode d’évaluation des biens immobiliers libres ou occupés, les différents types de baux.

Les  composantes d’un bilan d’opération d’aménagement et de promotion.

Charge foncière, coût travaux, honoraires.

Programme indicatif :

Cours théoriques , suivis d’examens de cas pratique.

Visite d’une opération mixte d’aménagement de centre ville.

Mode d’évaluation :

A partir d’une opération identifiée : quelles sont les raisons de son succès ou de son échec. une opération.

Comment l’étude de marché a-t-elle été réalisée ?

Quels critères de rentabilité envisagés et réalisés ?

 

 

Métiers et projets (UE1)

En collaboration avec l’École Nationale Supérieure d’Architecture de La Villette

Vendredi, 13h-18h*, 13 rue du Four, salle 405    -     Sabine Barles (coord.)

*L’horaire est généralement 14h-17h, un créneau plus large est réservé pour les sorties de terrain

Objectifs :

Présenter les différentes facettes du métier d’urbaniste et d’aménageur en présentant les étapes de réalisation des projets depuis leur conception (par le dialogue avec les élus, les techniciens, les habitants) jusqu’à leur réalisation concrète au travers d’opérations d’aménagement et d’opérations immobilières.

Programme indicatif :

Le cours s’articule autour d’une série d’interventions de professionnels de l’urbanisme et de l’aménagement.

Mode d’évaluation : Examen écrit sur un cas pratique

Références bibliographiques : Revues professionnelles de l’urbanisme, Traits urbains, Urbanisme, Le Moniteur

 

 

Programmation (UE1)

8 demi-journées en septembre-octobre, 13 rue du Four, salle 405    -     Delphine Humez, Gwenaëlle D’Aboville

Objectifs :

Approche du champs des études préalables et de l’assistance à maîtrise d’ouvrage : analyse du contexte et des besoins, problématique et définition du projet, opportunité et  faisabilité technique / économique, rédaction du programme et suites opérationnelles. Afin de mettre en situation le cours et préparer les étudiants à une approche opérationnelle, différentes études de cas seront présentées et étudiées en séance.

 

Programme indicatif :

• Les fondements de la programmation (3h) : approche historique et mise en perspective du métier de « programmiste » dans le champ des études architecturales et urbaines.

• La programmation urbaine, approche et méthode (6h) : reformulation de la demande et analyse des besoins, , les questionnements programmatiques, systèmes complexes et analyse systémique, prospective et innovation

• l’organisation d’une consultation (6h) : de l’élaboration du cahier des charges, la réponse à appel d’offres, à la réalisation de l’étude. Journée entière avec temps de travail en petits groupes

• La programmation architecturale (6h) : les fondements, approche et méthode. Présentation de deux études de cas et première approche de l’Ingénierie culturelle.

• Etude de cas

 

Mode d’évaluation :

Réalisation d’un dossier par groupes de 2 ou 3 étudiants + participation.

 

Cours ENS département de géographie (UE1)

ENS, 45 rue d'Ulm, à partir du 1er octobre, 12 séances            

 

Les étudiants du M2 Urbanisme et aménagement (PU, DDAT, DDAT+) peuvent choisir un enseignement du département de géographie de l’ENS :


Les grands débats de la Géographie

Jeudi, 14h-16h     -      Emmanuèle Sabot-Cunningham, Djemila Zeneidi

 La géographie est plurielle et changeante. Ce séminaire, qui fera intervenir différents enseignants et chercheurs, permettra de dresser un panorama des perspectives et débats structurant la géographie contemporaine. Seront abordés notamment de « nouveaux » objets de recherche en géographie, ou les « nouvelles » manières d’aborder les objets géographiques.

 

 

Unité d’Enseignement 2 : Enseignements des spécialités                 

Enseignements obligatoires

 

Spécialité recherche (DDAT)

 

 

Séminaire « Problématiques, théories et méthodes »

26 h TD

3 ECTS

Coefficient 01,5

Séminaire de recherche

26 h TD

3 ECTS

Coefficient 01,5

Atelier international

26 h TD

3 ECTS

Coefficient 01,5

 

 

Spécialité pro (PA)

Atelier professionnel

32 h TD

9 ECTS

Coefficient 4,5

Atelier international

26 h TD

3 ECTS

Coefficient 01,5

 

Spécialité recherche professionnalisée (DDAT +)

Séminaire « Problématiques, théories et méthodes »

26 h TD

3 ECTS

Coefficient 01

Séminaire de recherche

26 h TD

3 ECTS

Coefficient 01

Atelier professionnel

32 h TD

5 ECTS

Coefficient 2,5

Atelier international

26 h TD

3 ECTS

Coefficient 01,5

 

 

Séminaire « Problématiques, théories et méthodes » (UE2 / DDAT, DDAT+)

Lundi, 9h-11h, Institut de Géographie, salle 411    -     Sylvie Fol (coord.)

Objectifs :

Ce séminaire fait appel à des chercheurs spécialistes des domaines de l'aménagement de l'urbanisme et de la dynamique des espaces. Ces spécialistes exposent des travaux qu'ils ont conduits en insistant sur les concepts fondamentaux, les objectifs poursuivis, les sources et méthodes mises en oeuvre et sur la portée scientifique et opérationnelle des résultats obtenus. Il s’agit à la fois de familiariser les étudiants avec les processus de conduite d’une recherche et de les mettre en contact avec des recherches « en train de se faire » et des résultats récents dans le domaine de l’aménagement et de l’urbanisme.

Programme indicatif :

Une douzaine d’intervenants au cours du semestre.

Mode d’évaluation :

Oral sur la base de questions données par les intervenants et préparées à l’avance par les étudiants.

 

 

Séminaire de recherche (UE2 / DDAT, DDAT+)

Mardi, 16h-18h, 13 rue du Four, salle 405    -     Jean Debrie

Objectifs :

Ce séminaire a pour objectif de réfléchir à la pratique de recherche en aménagement et en urbanisme, abordée ici comme la mobilisation d’un corpus (disciplinaire et a-disciplinaire) pour poser des repères réfléchis sur les projets, l’organisation, l’action et la prospective des territoires. Il est basé sur un travail de réflexion collective à la fois sur des textes de la recherche en aménagement (appels d’offre, littérature académique, vulgarisation) et sur les expériences des étudiants (mémoire de M1, projet de mémoire de M2).

Programme indicatif :

-                  Introduction du séminaire :

  • L’aménagement et l’urbanisme : ovni disciplinaire ?
  • Recherche vs expertise

-                  Etude de texte et discussions sur la thématique : action publique, demande sociale et chercheurs

-                  Etude de texte et discussion sur la posture interdisciplinaire

-                  Analyse de quelques controverses de la recherche actuelle en aménagement (densité, proximité, durabilité) et de la place du chercheur dans ces controverses

-                  Commandes et réponses de recherche

  • Commande institutionnelle, logique de guichets, traduction problématique
  • Quelques exemples : PREDIT, PUCA, ANR, PCRD
  • Analyse d’un appel d’offre 

-                  Présentation des thèmes envisagés de mémoire : Analyse critique collective / Approche de l’état de l’art sur les sujets envisagés (controverses, orientations)

Mode d’évaluation :

Note problématiques sur 4 références académiques traitant de la pratique de recherche, de la dimension disciplinaire et interdisciplinaire et de la posture du chercheur.

Références bibliographiques :

Latour B. (2001) Le métier de chercheur : regard d’un anthropologue, Éditions de l’INRA.

Martin T (dir). (2011) Les sciences humaines sont-elles des sciences ? , éditions Vuibert.

Morin E. (1990) Sur l’interdisciplinarité, carrefour des sciences, actes du colloque du Comité National de la recherche scientifique Interdisciplinarité, éditions du CNRS.

 

 

Atelier international (UE2 / DDAT, DDAT+, PA)

1 semaine en octobre     -     Antoine Brès et Jean Debrie

Objectifs :

Apprendre les différentes étapes de l’élaboration d’une étude d’urbanisme (diagnostic, projets, présentation).

Prendre connaissance d’un contexte étranger.

Programme indicatif :

En 2012, l’atelier international a porté sur l’effet de la mise en service du tramway de l’agglomération de Rabat-Salé sur la mobilité des femmes. Cet atelier a bénéficié de l’aide scientifique de Gaëlle Gillot, chercheuse en détachement au Maroc et de la collaboration de l’entreprise Veolia, exploitante du tramway.

Mode d’évaluation :

L’évaluation de l’exercice, d’une semaine environ, est réalisée sur la participation aux différentes étapes de l’étude et un rendu final collectif.

 

 

Atelier professionnel (UE2 / PA, DDAT+)

Mercredi et jeudi à partir d’octobre, 13 rue du Four, salles 405 et 406    -     L’équipe pédagogique

Objectifs :

Les étudiants sont mis en situation professionnelle dans le cadre de missions d’étude confiées par des commanditaires « réels », publics  (EPA, collectivités locales, services de l’administration centrale,... ) ou privés (Véolia, Egis, …). Il s’agit pour eux de prendre connaissance du monde professionnel dans les différents aspects que comporte la réponse à une commande : définition et élaboration du contenu, gestion des délais et du budget, production de dossier, présentation orale, relation au commanditaire,…

Programme indicatif :

Ces missions d’étude couvrent, autant que faire se peut, l’ensemble des champs professionnels de l’urbanisme et de l’aménagement, depuis la recherche jusqu’au projet opérationnel. Elles concernent des thématiques sociales, économiques, urbaines, de transport ou d’aménagement.

Les étudiants réunis en petit groupe (de trois à cinq) sont encadrés par un (ou deux)  enseignants) et assurent la réalisation de la mission qui leur est confiée sous sa direction.

L’atelier se déroule de début octobre à fin mars, avec une première période à mi-temps (jusqu’à janvier) puis une période à plein temps.

Mode d’évaluation :

A l’issue de la mission, le travail du groupe est évalué globalement (et non pas individuellement) à la fois par le représentant du commanditaire et par l’enseignant qui encadre l’atelier.

Cette évaluation se fait à partir de 4 critères qui correspondent chacun à ¼ de la note finale:

• La cohérence de la démarche conduite en réponse à la commande;

• La somme de travail fourni dans le cadre de l’exécution de la mission ;

• La qualité des dossiers produits à chaque phase de la mission ;

• La qualité des présentations orales aux commanditaires et des relations que les étudiants ont instaurées avec lui.

 

 


Descriptifs des enseignements du 2nd semestre du M2 (S4 du Master)

 

Unité d’Enseignement 1 :

Mémoire de recherche / Rapport de stage

 

 

Spécialité recherche (DDAT)

 

 

Mémoire de recherche

 

28 ECTS

Coefficient 14

Méthodologie de recherche

20 h TD

2 ECTS

Coefficient 01

 

 

 

Spécialité pro (PA)

Rapport de stage professionnel

28 ECTS

Coefficient 14

 

Spécialité recherche professionnalisée (DDAT +)

Mémoire de recherche

 

28 ECTS

Coefficient 14

Méthodologie de recherche

20 h TD

2 ECTS

Coefficient 01

 

 

 

 

Mémoire de recherche

L’équipe pédagogique

 

 

 

 

Méthodologie de recherche

Sabine Barles

 

 

 

Rapport de stage professionnel

L’équipe pédagogique

 

 

 

Last modified: Thursday, 14 March 2019, 3:26 PM