J3021515 - Histoire sociale et culturelle de l'Occident latin (XIIe-XVe siècles) - Travaux Dirigés

En 1215, le quatrième concile du Latran modifie de manière décisive certaines règles concernant le mariage des laïcs, afin de faciliter les unions et ainsi creuser l’écart vis-à-vis des clercs, massivement astreints au célibat. Trois siècles plus tard, en 1517, c’est le célibat des clercs qui est profondément remis en cause, en l’occurrence par un clerc allemand, Luther, qui y voyait l’un des principaux obstacles à l’instauration d’une véritable société chrétienne. L’articulation entre mariage, célibat et société n’a donc pas cessé d’être un enjeu-clé durant ces trois siècles. Mais ce qui se joue à l’arrière-plan des luttes autour du mariage n’est nullement une affaire de morale, de respect des Écritures ou de désir de parentalité – c’est la question de la reproduction de l’ordre social et du rôle de la parenté dans celle-ci.

Spontanément en effet, nous associons la société médiévale à un système de transmission héréditaire du pouvoir (p. ex. royal). Et de fait, la société médiévale était confrontée à l’enjeu-clé de la perpétuation de la domination, c’est-à-dire de la reproduction durable du pouvoir. Cette reproduction sociale passait nécessairement par la production d’enfants légitimes, mais aussi par la mise en œuvre de procédures destinées à garantir l’accès sélectif de certains d’entre eux aux moyens de domination. L’apparentement charnel et l’héritage n’étaient pourtant que certains de ces moyens : la particularité de la société médiévale est en effet d’avoir eu, en guise d’institution dominante, une formation sociale (l’Église) fondée sur le célibat et la chasteté obligatoires de ses principaux membres, ainsi dépourvus de toute possibilité de reproduction charnelle légitime – ce qui imposait alors un prélèvement permanent sur les laïcs.

Néanmoins, cette institution dominante et avec elle l’ensemble du système social (l’ecclesia) se pensaient comme une vaste parenté – mais une parenté spirituelle (en premier lieu fondée sur le baptême). Parenté charnelle et parenté spirituelle sont donc deux fondements inséparables et essentiels de l’ordre social, même si leur articulation et leur hiérarchisation ont été l’enjeu-clé de luttes au sein de la société médiévale – dont les deux épisodes de 1215 et 1517 susmentionnés sont des signaux forts. C’est à cet enjeu – c’est-à-dire à la question des rapports entre apparentement (charnel et spirituel) et domination – que sera consacré l’enseignement de cette année. Le cadre adopté pour cela sera celui du royaume de France, de l’Empire et de l’espace italien du XIIIe au XVe siècle (schématiquement : de 1215 à 1517).

Pour des raisons de clarté, le premier semestre sera cependant consacré à la présentation du système de parenté médiéval, qui présente de notables écarts avec le nôtre, tant du point de vue des structures que des discours qui leur donnent sens. Bien que les discours sur la parenté en fassent déjà un dispositif de domination, c’est cependant surtout au second semestre que les usages parentaux, c’est-à-dire l’actualisation des structures et discours, seront examinés dans leurs rapports avec les pratiques parentales.

 

Bibliographie de base :

G. Duby, J. Le Goff (dir.), Famille et parenté dans l’Occident médiéval. Actes du colloque de Paris (1974), Rome, 1977.

J. Goody, L’évolution de la famille et du mariage en Europe, Paris, 1985 (trad. de l’angl.).

G. Duby (dir.), Histoire de la vie privée, t. 2: De l’Europe féodale à la Renaissance, Paris, 1985.

A. Burguière et autres (dir.), Histoire de la famille, t. 1, Paris, 1986.

A. Guerreau-Jalabert, « Parenté », dans : J. Le Goff, J.C. Schmitt (dir.), Dictionnaire raisonné de l’Occident médiéval, Paris, 1999, p. 861-876.

A. Guerreau-Jalabert, R. Le Jan, J. Morsel, « De l’histoire de la famille à l’anthropologie de la parenté », dans : Les tendances actuelles de l’histoire du Moyen Âge en France et en Allemagne, dir. O.G. Oexle, J.C. Schmitt, Paris, 2002, p. 433-446.

A. Guerreau-Jalabert, « Rome et l’Occident médiéval : quelques propositions pour une analyse comparée de deux sociétés à système de parenté complexe », dans : Rome et l’État moderne européen, dir. J.P. Genet, Rome, 2007, p. 197-216.

S. Cavaciocchi (dir.), La famiglia nell’economia europea, secoli XIII-XVIII / The economic role of the family in the European economy from the 13th to the 18th centuries, Firenze, 2009.

S. Melchior-Bonnet, C. Salles (dir.), Histoire du mariage, Paris, 2009.

 

Chr. Klapisch-Zuber, La maison et le nom. Stratégies et rituels dans l’Italie de la Renaissance, Paris, 1990.

A. Guerreau-Jalabert, « Prohibitions canoniques et stratégies matrimoniales dans l’aristocratie médiévale de la France du Nord », dans : Épouser au plus proche. Inceste, prohibitions et stratégies matrimoniales autour de la Méditerranée, dir. P. Bonte, Paris, 1994, p. 293-321.

J. Baschet, Le sein du père. Abraham et la paternité dans l’Occident médiéval, Paris, 2000.

M. Madero, La loi de la chair. Le droit au corps du conjoint dans l’œuvre des canonistes (XIIe-XVe siècle), Paris, 2015.

J. Morsel, Noblesse, parenté et reproduction sociale à la fin du Moyen Âge, Paris, 2017.


Informations sur l'espace de cours

Nom Archive année 2018-2019 Histoire sociale et culturelle de l'Occident latin (XIIe-XVe siècles) - Parenté et reproduction sociale en Europe occidentale à la fin du Moyen Âge (France, Empire, Italie, XIIIe-XVe siècles)
Nom abrégé UP1-C-ELP-J3021515-04 - Parenté et reproduction sociale en Europe occidentale à la fin du Moyen Âge (France, Empire, Italie, XIIIe-XVe siècles)
Groupes utilisateurs inscrits Consultation des ressources, participation aux activités :
  • [2018] UFR 09 EHS - Matière (L3-S1) : Histoire sociale et culturelle de l'Occident Latin (XII-XV) (groups-matiJ3021515-2018)
  • [2018] UFR 09 EHS - Matière (L3-S2) : Histoire sociale et culturelle de l'Occident latin (XII-XV) (groups-matiJ3021615-2018)
Consultation des ressources uniquement : No enrolled cohort.
État Créé par Joseph Morsel le 15/09/2018
Approuvé par Joseph Morsel le 15/09/2018

Rattachements à l'offre de formation

Élément pédagogique UP1-C-ELP-J3021515 -
Chemin complet > Année 2019-2020 > Paris 1 > UFR 09 : École d'histoire de la Sorbonne > UP1-PROG-09-L3J301-114 Référence cassée > UP1-PROG-ELP-J301S515 Référence cassée > UP1-C-ELP-J3H01115 Référence cassée > UP1-C-ELP-J3015315 Référence cassée > UP1-C-ELP-J3021515 Référence cassée