J3031519 - Les mondes méditerranéen et atlantique à l'époque moderne - Travaux Dirigés

L’histoire de la Méditerranée à l’époque moderne a longtemps été lue comme celle d’un inexorable déclin et d’une lente marginalisation après avoir occupé une position hégémonique dans l’économie-monde de la fin du Moyen-Âge. Fernand Braudel fut l’un des premiers à repousser le moment de bascule et à interroger la pertinence même de la notion de déclin pour lui préférer celle de mutations. L’objet de ce cours est de proposer un panorama général des transformations qui, entre la fin du XVe siècle et le début du XIXe siècle, touchèrent cet espace-carrefour fait de rivalités, d’affrontements et d’échanges. Au premier semestre, après une présentation de l’historiographie des études méditerranéennes, on s’intéressera aux questions géopolitiques marquées par l’expansion de l’Empire ottoman, l’affirmation de la domination espagnole sur la partie occidentale du bassin méditerranéen, en particulier sur l’Italie, et l’érosion des positions de Venise en Adriatique et dans les îles grecques. On cherchera à étudier des phénomènes endémiques au monde méditerranéen tels que la guerre de course ou le commerce des captifs, en montrant leurs dimensions tout à la fois religieuses, politiques et économiques. En se gardant d’une lecture linéaire, on s’attachera à nuancer la marginalisation de l’économie méditerranéenne, qui fut longtemps le point de rencontre des échanges entre l’Europe et l’Orient, en reconstituant les hiérarchies de cet espace économique, son adaptation à l’essor du commerce atlantique, l’irruption de nouveaux acteurs issus de l’Europe du Nord-Ouest, l’adaptation des anciennes puissances maritimes et la place occupée par cet espace dans les échanges à l’échelle globale.  

Au second semestre, seront abordées des questions plus transversales, comme les conditions institutionnelles et juridiques du commerce en portant l’attention sur les langues utilisées, les réseaux consulaires et les ports francs. Une place importante sera accordée aux villes confrontées au défi de leur approvisionnement et au risque d’épidémies de peste dévastatrices. L’étude de la politique sanitaire sera mise en regard de celle élaborée pour contrôler la mobilité humaine et les étrangers. On s’intéressa à l’insertion de ces derniers dans l’espace urbain et aux diasporas qui se déployaient à l’échelle de la Méditerranée. Enfin, on se penchera sur la construction, d’un point de vue occidental, de savoirs sur les espaces, les cultures et les hommes qui fait dire que la Méditerranée est une « invention ».

 

Bibliographie 

Pour commencer :

D. Abulafia, The Great Sea. A Human History of the Mediterranean, Oxford, Oxford UP, 2011.

F. Braudel, La Méditerranée et le monde méditerranéen à l’époque de Philippe II, Paris, A. Colin, 1966, 2 vol. (éd. poche 1993).

J. Carpentier et F. Lebrun (éd.), Histoire de la Méditerranée, 2ème éd., Paris, Éditions du Seuil, 2001.

P. Horden et Sharon Kinoshita (éd.), A Companion to Mediterranean History, Malden, Wiley, 2014.

P. Horden et N. Purcell, The Corrupting sea: A Study of Mediterranean history, Oxford, Blackwell, 2000.

Teofilo F. Ruiz, The Western Mediterranean and the World: 400 CE to the Present, Malden, Wiley, 2017.


Pour aller plus loin :

D. Albera, A. Blok et C. Bromberger (dir.), Anthropologie de la Méditerranée, Paris, Bouchène, 2001.

H. Belting, Florence et Bagdad: Une histoire du regard entre Orient et Occident, trad. française Paris, Gallimard, 2012.

M.‐N. Bourguet, B. Lepetit, D. Nordman et al. (éd.), L’invention scientifique de la Méditerranée : Égypte, Morée, Algérie, Paris, Éditions de l’EHESS, 1998.

G. Calafat, Une mer jalousée. Contribution à l’histoire de la souveraineté (Méditerranée, XVIIe siècle), Paris, Le Seuil, 2019.

J. Dakhlia et B. Vincent (dir.), Les musulmans dans l’histoire de l’Europe, vol. 1: Une intégration invisible, Paris, Albin Michel, 2011.

J. Dakhlia et W. Kaiser (dir.), Les musulmans dans l’histoire de l’Europe, vol. 2: Passages et contacts en Méditerranée, Paris, Albin Michel, 2013.

F. Hitzel, L’Empire ottoman : XVe-XVIIIe siècles, Paris, Les Belles Lettres, 2010.

C. Moatti et W. Kaiser (dir.), Gens de passage en Méditerranée de l’Antiquité à l’époque moderne. Procédures de contrôle et d’identification, Paris, Maisonneuve & Larose, 2007.

R. Mantran (dir.), Histoire de l’Empire ottoman, Paris, Fayard, 2014 [1989].

F. Tabak, The Waning of the Mediterranean, 1550-1870, Baltimore, Johns Hopkins University Press, 2008.

F. Trivellato, Corail contre diamants. De la Méditerranée à l’océan indien au XVIIIe siècle, Paris, Le Seuil, 2016.

N. Vatin et G. Veinstein (dir.), Insularités ottomanes, Paris, Maisonneuve et Larose / Istanbul, Institut français d’études anatoliennes, 2004.

 

 


Informations sur l'espace de cours

Nom Les mondes méditerranéen et atlantique à l'époque moderne - « L’époque moderne : apogée et déclin de la Méditerranée ? »
Nom abrégé UP1-C-ELP-J3031519-01 - « L’époque moderne : apogée et déclin de la Méditerranée ? »
EnseignantsCalafat Guillaume, Chauvard Jean-François
Groupes utilisateurs inscrits Consultation des ressources, participation aux activités :
  • [2019] Groupe pédagogique : Mondes méditér et atlant - CT (CONTROLE TERMINAL) (groups-gpelp.50736-2019)
Consultation des ressources uniquement : Aucune cohorte inscrite.

Rattachements à l'offre de formation

Élément pédagogique UP1-C-ELP-J3031519 - Les mondes méditerranéen et atlantique à l'époque moderne
Chemin complet > Année 2019-2020 > Paris 1 > UFR 09 : École d'histoire de la Sorbonne > Licence 3ème année Histoire > Semestre 5 > UE Fondamentale > Histoire moderne > Les mondes méditerranéen et atlantique à l'époque moderne