K3010319 - Histoire de la philosophie antique et médiévale - Travaux Dirigés

Le plaisir est-il le bien ? Peut-on vraiment être heureux sans plaisir ? Le problème de l’hédonisme traverse la philosophie antique de Platon à Épicure. Il s’agira dans un premier temps de voir comment Platon pose cette question dans le Protagoras, le Gorgias, au livre IX de la République, et enfin dans le Philèbe, d’une part pour démontrer que le plaisir n’est pas le bien, et d’autre part pour montrer dans quelle mesure seuls certains plaisirs peuvent être dits « bons ». Car, si la vie bonne n’exclut pas le plaisir, ce dernier n’en est cependant ni la cause ni le principe constituant. Nous verrons ensuite comment la position platonicienne sera discutée dans l’Académie par Speusippe et surtout par Aristote dans l’Éthique à Nicomaque (EN VII 11-14 et X, 1-5), mais aussi – plus radicalement – dans la philosophie d’Épicure dont l’hédonisme peut être interprété comme une réponse consistante à la position platonicienne.


Informations sur l'espace de cours

Nom Histoire de la philosophie antique et médiévale - le plaisir de Platon à Epicure
Nom abrégé UP1-C-ELP-K3010319-01 - le plaisir de Platon à Epicure
EnseignantsMarchand Stephane
Groupes utilisateurs inscrits Consultation des ressources, participation aux activités :
  • [2019] Groupe pédagogique : Histoire de la philo - TD05 (S Marchand "La pensée du plaisir de Platon à Epicure" vendredi 8h-11h) (groups-gpelp.49796-2019)
Consultation des ressources uniquement : No enrolled cohort.

Rattachements à l'offre de formation

Élément pédagogique UP1-C-ELP-K3010319 - Histoire de la philosophie antique et médiévale
Chemin complet > Année 2019-2020 > Paris 1 > UFR 10 : Philosophie > Licence 3ème année Philosophie parcours Humanités > Semestre 5 > UE1 Fondamentale S5 > Histoire de la philosophie antique et médiévale