K4020715 - Philosophie politique - Cours magistral

Paru en 1971, Théorie de la justicede John Rawls constitue une œuvre centrale de la philosophie politique contemporaine, d’abord en raison de l’ambition intellectuelle dont elle témoigne. Dans ce livre, Rawls poursuit en effet une réflexion politique et épistémologique : il cherche à dégager les principes de justice qui devraient régir la structure de base des sociétés contemporaines ainsi que les aménagements institutionnels dans lesquels ils pourraient se traduire, tout en menant une réflexion sur le concept de justice, la manière dont il convient de le définir – ses modalités de production et de justification – et la manière dont il convient de s’y rapporter – son statut au sein du discours philosophique et normatif. Autant que par les thèses qui y sont élaborées, ce livre importe pour les débats qu’il a contribué à faire naître et au sein duquel il fonctionne encore aujourd’hui comme un point de référence quasiment obligé. Les penseurs dits communautariens (A. McIntyre, M. Sandel, M. Walzer, Ch. Taylor), mais aussi les néorépublicains (Q. Skinner, Ph. Pettit) ou les héritiers de la théorie critique allemande (J. Habermas, A. Honneth) se sont tous positionnés par rapport à l’œuvre de Rawls et ont parfois construit leur position en référence à la théorie de la justice comme équité. Les théoriciennes féministes n’ont pas non plus été en reste et ont formulé certaines des objections les plus importantes au projet rawlsien.

L’objet de ce cours sera double : d’une part, il sera de présenter aux étudiant.e.s les thèses centrales de la théorie de la justice rawlsienne ; d’autre part, il sera d’examiner certaines des objections adressées à Rawls et au libéralisme politique par des théoriciennes qui pensent le politique à partir d’un point de vue féministe. On se concentrera en particulier sur la critique féministe libérale (Susan Okin), sur celle énoncée du point de vue de l’éthique du care(Eva F. Kittay), sur la critique socialiste (Iris Young) et sur la critique radicale (Carol Pateman). Ce faisant, il s’agira de fournir aux étudiant.e.s une connaissance solide de la théorie rawlsienne et de les rendre sensible à l’importance et à la diversité théoriques du féminisme.


Informations sur l'espace de cours

Nom Philosophie politique - Rawls-critiques-feministes
Nom abrégé UP1-C-ELP-K4020715-04 - Rawls-critiques-feministes
EnseignantsGarrau Marie
Groupes utilisateurs inscrits Consultation des ressources, participation aux activités :
  • [2019] UFR 10 - Matière (M1-S1) : Philosophie politique (groups-matiK4020715-2019)
Consultation des ressources uniquement : No enrolled cohort.

Rattachements à l'offre de formation

Élément pédagogique UP1-C-ELP-K4020715 - Philosophie politique
Chemin complet > Année 2019-2020 > Paris 1 > UFR 10 : Philosophie > M1 Philosophie parcours philosophie et société > Semestre 1 > UE2 enseignements spécifiques > Philosophie politique