J1017714 - choix aires culturelles - ;J2011714 - Guerre et société S3 - Cours magistral

Le roi et la guerre dans la France des XVIe et XVIIe siècles

Accroche "Roi de guerre" de Cornette , ou Machiavel, guerre cœur du « métier de roi »

Définitions très importantes : guerre chez Furetière et Clausewitz, période : chronologie des  guerres, des guerres d’Italie à la guerre de Succession d’Espagne, guerre omniprésente, de la famine, de la guerre, de la peste, délivre nous seigneur. Roi : monarchie absolue de droit divin, de Charles VIII à Louis XIV, renforcement du pouvoir royal. Longtemps monarque lutte pour monopole de la violence légitime, contesté en France au XVIe jusqu’à la Fronde: guerres de religion prises d’armes nobiliaires … A grands traits : La guerre instrument de réduction à l’obéissance, monopole de la violence légitime réclamé par le souverain. Renforcement progressif du contrôle royal sur l’armée en France : Rogne le patronage aristocratique sur les charges militaires avec suppression de charge de Connétable et colonel général de l’infanterie.

 espace : France en guerre contre ses rivaux pour hégémonie européenne.

Justifiez les bornes chronologiques : XVIe-XVIIe = maturation de l’ « absolutisme », idée discutable et discutée, concomitante avec la « Révolution militaire » : quels liens entre ces deux phénomènes ?

Pb : Comment la guerre participe-t-elle à la construction de la légitimité du pouvoir royal en France au XVIe et XVIIe siècle ?

I)               L’éducation guerrière du prince

1)    1) L’imitatio, histoire antique, médievale et moderne

2)    2) Les jeux et la pratique

II)             Le roi au combat

Le roi doit-il combattre ?

Avantage : ordalie, jugement de dieu légitime le prince victorieux, galvanise les troupes.

Inconvénient : défaite aussi un jugement de Dieu. Des risques : capture François Ier à Pavie, rançon. La mort, Gustave Adolphe à Lützen. Tension entre prince guerrier et monarque administrateur.

Le sacre : épée, premier des bellatores.

1)    1) 1494-1610, l’idéal du roi chevalier


2)    2) Le roi poliorcète

3)    3) La guerre de cabinet

III)            Roi de guerre et propagande

1)    1) Versailles, temple du roi de guerre

2)    2) Places royales et statues équestres, tableau ( Van der Meulen, Le Brun, Parrocel)

3)    3) Presse, Gazette, historiographes

 

Propagande autour du roi de  guerre retournée pour forger l’image noire d’un roi d’hybris, belliqueux et perturbateur de la paix : notamment sous le règne de Louis XIV ( Isaure Boitel). Désacralisation progressive de la figure royale lorsque Louis XVI abandonne l’exercice effectif du commandement, la direction de la guerre.

 


Informations sur l'espace de cours

Nom Archive année 2017-2018 choix aires culturelles - Corrigé Le roi et la guerre, France, XVIe XVIIe siècles
Nom abrégé UP1-C-ELP-J1017714-01 - Corrigé Le roi et la guerre, France, XVIe XVIIe siècles
Groupes utilisateurs inscrits Consultation des ressources, participation aux activités :
  • [2017] UFR 09 EHS - Matière (L2-S1) : Guerre et société S3 (groups-matiJ2011714-2017)
Consultation des ressources uniquement : No enrolled cohort.
État Créé par Paul Vo Ha le 2/01/2018
Approuvé par Paul Vo Ha le 2/01/2018

Rattachements à l'offre de formation

Élément pédagogique UP1-C-ELP-J1017714 - choix aires culturelles
Chemin complet > Année 2018-2019 > Paris 1 > UFR 09 : Ecole d'histoire de la Sorbonne > Licence 1ère et 2ème année Histoire > Semestre 1 > UE complémentaire > choix aires culturelles
Élément pédagogique UP1-C-ELP-J2011714 - Guerre et société S3
Chemin complet > Année 2018-2019 > Paris 1 > UFR 09 : Ecole d'histoire de la Sorbonne > Licence 1ère et 2ème année Histoire > Semestre 3 > UE méthodologie > choix aires culturelles > Guerre et société S3