J3042419 - Histoire de la Russie contemporaine - Travaux Dirigés

La chute de l’Empire des Romanov réveille de nombreuses volontés d’autonomie et d’indépendance. La structure de l’ancien espace russe est alors remise en question. La déliquescence, puis la disparition, de l’État impérial ouvre en effet un espace pour l’émergence de multiples institutions (étatiques ou non) qui pouvaient aussi bien s’appuyer sur un territoire que sur un groupe politique, social ou ethnique...

La création de l’URSS en 1922 ferme cette parenthèse. En effet, si l’URSS est un pays dont le nom ne fait référence à aucune réalité géographique, il rassemble néanmoins l’essentiel des anciens territoires impériaux. Les Bolcheviks doivent désormais traiter bien des problèmes qui se posaient déjà au XIXe siècle. La question de la place de la Russie, de sa langue, de son histoire, dans ce vaste ensemble est  notamment posée. Comment permettre aux peuples qui composent l’URSS de s’affirmer ? 

La maîtrise de l’espace et de la nature est au cœur des représentations des Bolcheviks et du siècle soviétique. L’ambition prométhéenne du bolchevisme, soutenue par les progrès techniques, permet un renouveau de l’occupation et la mise en valeur de l’espace soviétique, de la voie polaire arctique aux déserts méridionaux. Pendant l’époque stalinienne, cette maîtrise se fonde principalement sur le système concentrationnaire du Goulag. Le canal de la mer blanche à la Baltique, les mines d’or de la Kolyma, les ressources du Grand Nord sont notamment mis en valeur par l’exploitation du travail des prisonniers.

Mais cette ambition ne disparaît pas avec la mort du dictateur et la fin de l’archipel du Goulag. Le développement des terres vierges, dans les steppes du Kazakhstan, est par exemple au cœur de la politique khrouchtchévienne. La conquête de l’espace dans les années 50, du premier satellite artificiel de la terre au premier homme dans l’espace, relève de cette même logique.

L’immensité russe pose tout autant qu’au XIXe siècle des questions politiques : quelle est la maîtrise de Moscou sur l’espace soviétique et quelles sont les marges de manœuvre régionales ? Comment assurer la protection des frontières ? Quelles conséquences cet espace a-t-il sur le mode de gouvernement ?

Cette immensité, source de puissance, est aussi le talon d’Achille de l’URSS. Ainsi, alors le pouvoir central se fragilise, la question de la cohésion du territoire est une nouvelle fois posée. Dès 1986, les tensions nationales renaissent au Kazakhstan, puis un peu plus tard en Arménie, en Azerbaïdjan et dans les républiques baltes. Les différentes Républiques socialistes soviétiques reprennent progressivement leur autonomie puis conquièrent leur indépendance.


Informations sur l'espace de cours

Nom Histoire de la Russie contemporaine - Immensité soviétique
Nom abrégé UP1-C-ELP-J3042419-03 - Immensité soviétique
EnseignantsNerard Francois-Xavier
Groupes utilisateurs inscrits Consultation des ressources, participation aux activités :
  • [2021] EHS - Matière (L3-S2) : Histoire de la Russie contemporaine (groups-matiJ3042419-2021)
Consultation des ressources uniquement : aucune cohorte inscrite.

Rattachements à l'offre de formation

Élément pédagogique UP1-C-ELP-J3042419 - Histoire de la Russie contemporaine
Chemin complet > Année 2021-2022 > Paris 1 > École d'histoire de la Sorbonne > Licence 3ème année Histoire > Semestre 6 > UE Fondamentale > Histoire contemporaine > Histoire de la Russie contemporaine