Topic outline

  • Présentation

    LAVOISIER - Traité élémentaire, t.2, pl.IV


    Enseignants : Jean-Luc Chappey, Cyril Lacheze


    Cours : mercredis (10h-11h-salle D633) – Travaux dirigés : mercredis (11h-13h-salle Picard)

     

    Ce cours porte sur l’histoire des conditions intellectuelles, sociales et politiques de production et de validation des sciences et des savoirs, ainsi que sur leurs appropriations et leurs usages variés, dans une diversité de milieux sociaux, de la « révolution scientifique » du XVIIesiècle à la veille de la seconde révolution industrielle à la fin du XIXesiècle. Plutôt que d’envisager les sciences isolément, il s’agira de les voir comme des outils de gouvernement qui ont façonné les sociétés modernes. À partir d’exemples principalement français et anglais, on s’intéressera aux acteurs, institutions et idées scientifiques, ainsi qu’à leurs effets sur les sociétés et leur environnement. Il s’agira d'explorer les renouvellements historiographiques les plus récents afin d’interroger les articulations entre les dynamiques de construction et de diffusion des savoirs avec les transformations politiques, sociales, économiques et culturelles.

     

    Bibliographie indicative

     

    Cambridge History of Science, Cambridge, Cambridge University Press, 2003-2006, t. 3-5.

    Bruno Belhoste, Histoire de la science moderne. De la Renaissance aux Lumières, Paris, Armand Colin, 2016.

    Michel Blay & Robert Halleux (dir.),  La science classique XVIe – XVIIIe siècle. Dictionnaire critique, Paris, Flammarion, 1994.

    Robert Fox, The Savant and the State: Science and Cultural Politics in Nineteenth-Century France, Baltimore, Johns Hopkins University Press, 2012.

    Liliane Hilaire-Pérez et alii (dir.), L'Europe des sciences et des techniques. Un dialogue des savoirs, 15e - 18e siècle, Rennes, PUR, 2016.

    Simone Mazauric, Histoire des sciences à l'époque moderne, Paris, Armand Colin, 2009.

    Dominique Pestre (dir.), Histoire des sciences et des savoirs, Paris, Seuil, 2015, 3 t.,



  • DST - 10 avril 2021

    • SEMESTRE 2

      Epidémies, pandémies, chasses aux vaccins... le XIXe siècle constitue indéniablement une période essentielle pour comprendre la mise en place de nouveaux outils sanitaires et de nouvelles modalités d'encadrer les populations. Si ces problématiques font échos aux questions actuelles, elles ne sauraient masquer les transformations majeures qui affectent le monde des sciences au cours de cette période (1795-1885) à laquelle sera consacrée l'enseignement de ce semestre. A l'instar de Newton à la fin du XVIIe siècle, Darwin fait émerger un nouveau paradigme qui transforme les manières de penser les relations entre les hommes et les phénomènes naturels. Objets de controverses et d'attaques extérieures, les sciences sont également traversées de conflits internes. L'intensification des relations entre les savants et les mondes industriels bouleversent encore les modalités de financement... figure du "savant républicain", Pasteur symbolise, en France, l'émergence d'un nouveau pouvoir des savants à la fin du XIXe siècle.




      Les sciences et la question du progrès (1795 – 1900).

      France-Angleterre

       

      Séance 1 (20/01) : Mobilisations républicaines des savants (1792-1804).

      Séance 2 (27/01) : Une organisation impériale des sciences ?

      Séance 3 (03/02) : Sciences de la terre (fixismes et transformismes).

      Séance 4 (10/02) : Les nouveaux terrains de la physique.

      Séance 5 (17/02) : Épidémies et controverses médicales.

      ·       Vacances d'hiver : du lundi 22 au samedi 27 février 2021

      Séance 6 (03/03) : Organisme et science sociale.

      Séance 7-8 : (10 & 17/03) Charles Darwin et darwinismes.

      Séance 9 (24/03) : Le ciel et les nouveaux territoires scientifiques.

      Séance 10 (31/03) : Sciences et nouvelles techniques d’observation.

      Séance 11 (07/04) : Sciences coloniales et raciales.

      Séance 12 (14/04) : Pasteur et le triomphe du savant.

       

      Bibliographie indicative :

       Dominique Pestre (dir.), Histoire des sciences et des savoirs. T. II : Kapil Raj et Otto Sibum (dir.), Modernité et globalisation, Paris, Seuil, 2015.

      Robert FOX, The Savant and the State. Science and Cultural Politics in Nineteenth Century France, Baltimore, The Johns Hopkins University Press, 2012, 

       



      Les travaux dirigés ont lieu pour l'instant à distance

      Les CM sont organisés par thématiques ; les TD permettront de travailler sur celles-ci, en s'appuyant chacun sur une branche des sciences ou un phénomène socio-culturello-technico-économico-...-scientifique directement en lien. Les TD doivent être notés avec trois notes ; chacune vaudra pour 1/3 de l'ensemble. La première sera celle d'un DST à la dernière séance de TD (14 avril). Les deux autres sont liées à un travail à réaliser avec un volet écrit (2e note) et un volet oral (3e note). Ces travaux sont volontairement pensés pour vous donner une part de choix (et donc de responsabilité) dans la définition exacte de votre sujet et la manière de le présenter : cette autonomie vous sera nécessaire en master. Pour chaque séance, trois types de travaux sont donc prévus :


      1/ Réaliser une frise chronologique "complète" (pas une simple suite de dates, mais un document synthétique intégrant les dynamiques, enjeux culturels ou autres phénomènes interagissant avec les sciences) de la thématique abordée au TD concerné. Cette frise sera susceptible d'être employée pendant le TD pour servir de support à la réflexion, et éventuellement partagée avec vos camarades comme "fiche". Je vous suggère l'usage d'un logiciel de dessin vectoriel type Illustrator (payant) ou Inkscape (gratuit), pratiques pour ce genre de rendu visuel, mais sans obligation. Pour organiser convenablement le TD, veuillez m'envoyer (cyril.lacheze@univ-paris1.fr) votre frise (le plus avancée possible, même si non entièrement terminée) le week-end précédant le TD - vous serez bien sûr noté.e sur sa version finalisée présentée le jour du TD. La partie "oral" du travail consistera à présenter succinctement (5-10 minutes) cette frise et les dynamiques mises en évidence, mais également à pouvoir intervenir (y compris de votre propre chef) dans le cours du TD pour appuyer un (ou plusieurs !) point ou énoncer un exemple qui vous a (ont) semblé particulièrement intéressant(s). Ceci vous entraîne à vous intégrer et rebondir dans une discussion scientifique "au vol". La partie "écrite" sera une présentation plus "classique" des phénomènes que vous avez observés (cf. ci-dessous pour les demandes relatives à l'écrit).

      2/ Réaliser un exposé sur un sujet donné. Il s'agit du travail le plus classique, proche de ce que vous connaissez déjà. Les sujets donnés sont (souvent, pas toujours) volontairement assez larges : vous pouvez éventuellement traiter le sujet entier, mais je vous suggère plutôt de commencer à lire dessus, identifier un point qui vous semble particulièrement intéressant, soulevant une problématique spécifique, ayant été débattu dans l'historiographie, etc., et de vous focaliser sur celui-ci. Vous définissez ainsi vous-même le sujet exact de votre exposé ; attention, il faudra être capable d'expliquer ce qui vous a amené à vous centrer sur ce thème précis ! C'est globalement ce que vous serez amené.e à faire dans votre mémoire de master. A l'écrit, vous pourrez traiter ce sujet sous forme d'une dissertation assez classique, cf. ci-dessous pour les détails sur sa forme (là encore assez libre) toutefois. La même réflexion vaut pour l'oral : il ne s'agit en aucun cas de lire simplement votre écrit - cela n'aurait aucun sens au niveau de la notation, et c'est tout ce qu'il y a de plus ennuyeux. Autant que possible, préparez un PowerPoint, montrez des documents, rebondissez sur la frise chronologique effectuée par le camarade précédent... Visez 20 minutes (30-35 si vous êtes à deux, et dans ce cas servez-vous du fait que vous soyez deux d'une manière ou d'une autre), mais vous pouvez faire un peu plus ou un peu moins si cela est justifié : le plus important est que le propos soit intéressant ! Pour organiser convenablement le TD, veuillez m'indiquer (cyril.lacheze@univ-paris1.fr) le week-end précédent le sujet précis de votre exposé, et si possible les grandes lignes de votre réflexion.

      3/ Présenter une expérience ou une découverte remarquable. Ce type de travail vise à exploiter la spécificité "matérielle" de l'histoire des sciences. Cette fois-ci, le sujet donné est souvent relativement précis - volontairement trop. Vous ne devez pas parler uniquement de l'expérience ou de la découverte en question sortie de tout contexte. Il va s'agir de mettre en évidence la situation antérieure (connaissances, croyances, dynamiques culturelles, etc.) ayant mené à l'événement étudié ; les conditions de déroulement de celui-ci (pourquoi, comment, grâce à qui (rarement le seul savant dont le nom y est rattaché !), dans quel contexte politique/scientifique/religieux...) ; et les implications de celui-ci dans la suite de l'histoire des sciences (ou, dans certains cas au moins, de l'histoire tout court). L'élément particulier de ce travail est qu'il est tout à fait envisageable que vous ayez quelque chose de "concret" à montrer : au moins une reconstitution de l'expérience en vidéo, des photographies d'objets, un schéma ; mais aussi dans certains cas des objets bien réels. N'hésitez surtout pas à appuyer ce côté interactif, c'est le but ! (d'expérience, n'importe quelle communication en colloque fait un effet monstre quand vous réalisez vous-même quelque chose ou amenez des objets à manipuler pour le public au lieu de simplement parler et montrer des images). Cf. la fin du point 2/ sur les durées et conditions de l'oral et de l'écrit (en particulier, vous ne devez surtout pas lire simplement votre écrit à l'oral). Pour organiser convenablement le TD, veuillez m'indiquer (cyril.lacheze@univ-paris1.fr) le plus tôt possible si vous souhaitez amener un objet réel, et à plus forte raison si vous aimeriez disposer de quelque chose que vous ne possédez pas personnellement : sans certitude, je pourrais peut-être vous le trouver.


      Notes générales, valables pour tous les travaux :

       - dans tous les cas, n'oubliez pas que la science est inscrite dans des dynamiques plus larges et qu'il faut identifier et aborder celles-ci dans votre discours (cf. le CM d'introduction). Faites de l'histoire des sciences moderne, pas uniquement de l'histoire moderne des sciences !

      - les bornes chronologiques considérées correspondent globalement au XIXe siècle, en particulier les trois premiers quarts. Toutefois, vous pouvez "déborder" sur la fin du XVIIIe siècle ou le tout début du XXe siècle si cela est nécessaire pour la compréhension de votre discours.

      - pour les rendus écrits : visez une longueur de 30.000-40.000 signes, tout compris (espaces, notes, biblio...) - un peu moins long pour les premières semaines bien sûr, et plutôt 60.000 signes si vous êtes deux, ou bien deux rendus séparés. Le format est libre :  vous n'êtes en rien obligé.e de faire un plan type 3/3/3 (même si cela a ses avantages et que je vous le recommande personnellement), par contre votre propos et réflexion doit être bien clair (en particulier, faire une introduction bien construite en expliquant le choix du sujet exact pour l'exposé, avancer quelques réflexions quant à l'historiographie, mentionner les principales sources...). Vous pouvez aussi très bien inclure le commentaire d'un document que vous aurez découvert au fil de vos lectures et qui vous aurait paru particulièrement intéressant, à vous de rendre votre écrit pertinent ! La seule règle que je vous demande de suivre est de -réellement- sourcer vos informations : à chaque information importante, indiquez précisément l'ouvrage et la page à laquelle vous vous référez, ne vous contentez pas de mettre une liste des ouvrages à la fin. Le choix du mode de référencement est libre : vous pouvez opter pour la présentation historienne traditionnelle (en note de bas de page), ou pour une version plus récente (du type Newton 1687 : 42), soyez simplement cohérent.e avec vous-même.

      - la version écrite doit être rendue le jour du TD où vous avez présenté votre travail (pas forcément avant votre présentation, simplement dans la journée). Vous pouvez me l'envoyer par mail : cyril.lacheze@univ-paris1.fr

      - pour trouver de la documentation : la bibliographie donnée en CM vous donnera de bonnes pistes de réflexion. Pour des ouvrages plus précis, si vous ne les trouvez pas à la bibliothèque de la Sorbonne, passez faire un tour à la bibliothèque d'histoire des sciences au centre Malher (9 rue Malher, 4e arr., métro Saint-Paul ; au 5e étage, au fond du couloir à gauche). Par ailleurs, vous avez accès à certaines revues sur Internet, par exemple la Revue d'histoire des sciences (sur Revue.org et Cairn), ou encore pour les anglophones le British Journal for the History of Science, ou Isis (la version américaine). Ces deux dernières sont sur Jstor, auquel vous pouvez avoir accès via le portail Domino (http://maki.univ-paris1.fr/)


      Autres :

      - La liste des travaux se trouve dans un document Excel, dans le dossier TDs ci-dessous.

      - Nous pourrons être amenés dans le cours du TD à nous pencher sur des textes historiographiques et/ou des sources d'un intérêt particulier. Vous trouverez ces éléments sur l'EPI, dans le dossier du TD concerné. Il serait bienvenu que vous y jetiez un œil avant le TD, voire que vous commenciez à réfléchir un peu dessus.

      - N'hésitez pas à me poser/signaler toute question ou problématique que vous jugeriez utile, par mail ou au moment du TD : en particulier handicap (reconnu ou pas), difficultés de compréhension, besoin particulier... Même si les conditions de travail sont difficiles, je ferai mon possible pour en tenir compte.